En comparant app mobile native et Progressive Web App (PWA), on met sur le même plan deux « produits » différents. Alors, comment savoir si la PWA est la technologie appropriée pour mon projet ?

Avant tout, un choix de technologie doit se faire en fonction du contexte stratégique :

  • à qui vous adressez-vous ?
  • quels sont leurs usages ?
  • quel est l’objectif de l’application et les enjeux stratégiques pour mon entreprise ?
  • quelles sont les fonctionnalités pour répondre à cet objectif ?

Après avoir répondu à ces questions, vous pourrez mettre en face de votre projet les particularités de la PWA, afin de savoir si ses avantages et ses inconvénients conviennent à votre projet. En effet, il ne s’agit pas d’un choix de technologie pour uniquement ses qualités ou ses performances, mais un choix qui doit être guidé par un objectif à réaliser et un contexte, ceux de votre projet.

PWA ou app mobile : que choisir pour mon projet ?

Avantages de la PWA

  • S’affranchir des stores
    • Guidelines : les règles des stores sont parfois contraignantes (surtout avec Apple). Elles concernent aussi bien l’ergonomie, que le contenu, les autorisations demandées…
    • Commission : Apple et Google prennent 30 % de commission sur chaque achat in-app (15% la seconde année pour les abonnements).
  • Référencement : contrairement à une application mobile sur le store, une web app fonctionne comme un site internet. Il est donc possible d’optimiser sa lecture par les moteurs de recherche pour augmenter son trafic. Il est en général moins coûteux d’acquérir un utilisateur sur un site que sur une application mobile.
  • Poids : la PWA est conçue pour être légère, elle est donc adaptée aux matériels ayant une faible puissance. Ce n’est pas un hasard si Twitter Lite est une PWA.
  • Prix : l’application web sera généralement moins coûteuse car elle nécessite un développement unique, contrairement à une application native. Elle sera réalisée par des développeurs web, un peu plus nombreux que les développeurs mobiles.

Inconvénients de la PWA

  • UX : de manière globale, pour des questions techniques et d’adaptabilité, la PWA sera moins fluide et rapide qu’une application iOS ou Android.
  • Confiance et sécurité : le téléchargement d’une app sur le store permet de sécurisé l’utilisateur, qui s’en remet aux contrôles des stores.
  • Compatibilité : parfait pour une navigation sur Chrome, toutes les fonctionnalités de la PWA ne sont pas disponibles sur tous les navigateurs, et notamment avec iOS :
    • Les Services workers (le coeur de la PWA) sont inactifs en arrière plan sur iOS.
    • Stockage des données et fichiers hors-ligne sont limités à 50 Mo sur iOS.
    • Les notifications ne sont pas disponibles sur iOS (mais ce sera peut-être « bientôt » le cas)
    • L’icône sur l’écran d’accueil n’est pas disponible sur iOS (dispo sur macOS) ; l’installation est peu visible sur Firefox, et cachée sur Opéra.
  • Accès à la couche matériel du téléphone : l’utilisation du bluetooth, de la caméra, etc, est plus complexe en terme de développement et moins ergonomique pour l’utilisateur.

Pour quels projets la Progressive Web App est déconseillée ?

La web app – Progressive ou non – n’est pas conseillée lorsqu’une application est complexe ; par exemple pour application de jeu, de réalité augmentée, pour de la 3D ou des hautes performances…

Voici plusieurs cas dans lesquels la PWA n’est probablement pas la plus adaptée, si :

  • l’une des fonctionnalités essentielles de votre application utilise la couche matériel du smartphone :
    • bluetooth,
    • camera,
    • géofencing,
    • reconnaissance faciale…
  • l’application doit contrôler un objet connecté et récupérer des informations de celui-ci.
  • l’expérience des utilisateurs iOS doit être optimisée.
  • l’ensemble des utilisateurs doit avoir accès à toutes les fonctionnalités de la PWA:
    • hors-connexion
    • notifications
    • etc

L’application mobile native n’a quant à elle pas toutes ces restrictions ; si ce n’est pas faisable en natif, ce n’est pas faisable tout court pour votre application !

La PWA n’a donc pas vocation à remplacer les applications mobiles natives ou cross-plateforme, mais bien à répondre à un contexte projet et des objectifs spécifiques. Si vous souhaitez faire un POC (Proof of concept) afin de valider l’appétence pour votre produit, ou encore refondre votre site web, c’est le bon moment de se poser la question de la PWA.

Tags :
Nouveau !

Découvrez notre site dédié aux outils et ressources.

Livres blanc, sets d'icônes, outils… Tout est à votre disposition !

J'y vais !
Site web Outils et Ressources - Mobizel