On a fait bouillir les cerveaux au World Usability Day !

wudrennes_brainstorming_bessec

C’est quoi déjà ce World Usability Day (WUD) ?

Comme son nom l’indique si bien, le WUD est une journée mondiale dédiée à l’utilisabilité. Cette année, l’évènement se déroulait le 10 novembre peu partout dans le monde. À Rennes, c’est le réseau des e-commerçant et UX Rennes qui se sont chargés de la mise en place de cet évènement. Le principe ? 22 sites web allant de la jeune pousse comme TŸKAZ au groupe de renom comme Beaumanoir ont passé le test ultime : la prise en main par leurs utilisateurs. Ainsi, tout au long de la journée, ces utilisateurs ont pu tester plusieurs interfaces en suivant des scénarios pré-établis, ayant pour but par exemple, de faire le focus sur une fonctionnalité que l’on souhaite améliorer ou refondre. Le but étant de disséquer l’usage et ainsi de comprendre ce qui marche et surtout ce qui ne marche pas ! Habile, non ?

Cette journée de tests s’est vue clôturée par l’UX Deiz #4 de UX Rennes. Cette soirée de conférences prolongeant le thème du jour : le test utilisateur. Nicolas Le Cam dirigeant de l’Agence Lunaweb a ouvert l’évènement avec sa conférence “Comment bien définir ses utilisateurs”. Ensuite Damien Jubeau a présenté Dareboost son outil en ligne de test de performances web au service de l’expérience utilisateur. C’est enfin Margot Beaumard de Testapic qui est intervenue pour nous parler des “Leviers et process d’un test utilisateur réussi”. Des sujets dont les retranscriptions seront disponible prochainement sur le site de UX Rennes.

 

On a remué nos méninges

Les tests utilisateurs sont clairement un moyen très efficace de remonter des axes d’améliorations. Pour aller plus loin et permettre aux sites testés de repartir avec des idées concrètes d’améliorations, nous avons alors proposé de mettre en place un atelier de brainstorm (ou remue-méninge). Pour les testés, repartir de cette journée avec des problèmes mais aussi des pistes de solutions nous semblait cohérent et motivant pour la suite de leur travail. Ce sont donc 3 ateliers d’une heure environ chacun que nous avons animé. RégionsJob, Bessec Chaussures et notre client ViteInscrit présent lors de cette journée, se sont prêtés au jeu.

wudrennes_brainstorming_viteinscrit

 

Le brainstorm, une pratique simple et des effets garantis !

Mais alors, comment s’est déroulé cet atelier de brainstorm à la sauce Mobizel ?

Tout d’abord, le brainstorming a comme principal avantage d’être simple et donc facile à organiser. Il n’y a donc pas besoin de se lancer dans un tutoriel incroyable pour que chaque participant·es saisisse le bon fonctionnement de la chose. Il n’existe pas une seule bonne méthode pour faire ce genre d’atelier. Aussi, nous avons imaginé le nôtre de la façon suivante :

Le but

Il s’agit de générer un maximum de résolutions à un problème récurrent remonté lors des tests utilisateurs du WUD. On conserve celles qui font le plus sens à la fin de l’exercice.

L’état d’esprit

Nous sommes toujours plus intelligents à plusieurs il paraît ! Il s’agit d’envoyer toutes ses idées bonnes comme pré-supposées mauvaises. On débite tout ce qui nous passe par la tête, sans filtre et sans jugement sur soi-même comme envers les autres. On rebondit et construit évidemment sur les idées des autres. C’est un travail avant tout, COLLABORATIF !

Le déroulement

L’animateur expose le brief basé sur le problème à résoudre aux participant·es. À partir de cet instant, les idées fusent et viennent alimenter une pile de post-it grossissante à vue d’œil !
Après 30 minutes, de remue-méninge, l’équipe passe alors au tri des idées. Chaque personnes disposait alors de deux jetons à déposer sur les meilleures idées énumérées. Cette somme de subjectivités permet de pondérer les idées faisant le plus l’unanimité. Au testé ensuite de choisir parmis les meilleurs votes les axes d’améliorations qu’il effectuera à plus ou moins long terme. Leur budget, le temps imparti et la complexité jouent bien évidemment leurs rôles dans le choix des futurs axes de travail pour eux.

Des profils variés

Ces ateliers se sont avérés riches en termes d’échanges notamment grâce à la variété de personnes aux profils différents qui ont participé. Nous avons ainsi vu s’asseoir à notre table des commerciaux, des designers, des développeurs, des chefs de projet, des étudiants… À chaque fois, seules une à deux personnes du site testé participaient afin de ne pas trop biaiser les échanges tout en gardant une source d’éléments remontés lors des tests.

 

Mobizel s’engage dans la pratique de l’UX

Si nous avons choisi de nous joindre à cette journée, c’est avant tout pour continuer à intégrer la pratique de l’UX dans nos métiers. Ce sujet qui nous intéresse depuis plusieurs années déjà, n’est pas toujours simple à mettre en place. Sauter le pas de la bonne pratique de la démarche UX n’est alors pas toujours évident. Cependant, aujourd’hui, de plus en plus de projets que nous abordons avec Mobizel et qui le permettent, sont englobés dans cette démarche centrée sur l’utilisateur final. Aussi, nous ne nous contentons pas de faire des wireframes avant de faire les maquettes graphiques. Que cela se passe au travers d’enquêtes utilisateurs, de tests utilisateurs ou de brainstorming par exemple. Nous sommes convaincus que les projets menés avec en ligne de mire l’utilisateur final sont les projets les plus aboutis et les plus qualitatifs.

 

stephanie_pierre
 
 
Crédit photo : Stéphanie Pierre

Partagez cet article :

, , , , , , , , , ,