MWC 2013 – Retour 2 semaines plus tard

Après 2 jours sur le salon sur le Mobile Word Congress 2013 à Barcelone, il est temps de partager ma visite.

Note : Ce compte rendu n’a pas vocation à être exhaustif. Cela est une observation personnelle de ce salon avec l’intérêt marqué sur ce qui pourrait impacter le métier des services mobiles dans les années à venir.

En synthèse (pour les gens pressés)

  • un nouveau lieu (pour les édtions précédentes), plus pratique, mais moins charmant
  • une orientation a priori de ce salon 2013 plus sur les réseaux que sur les plateformes et terminaux, par rapport à 2012
  • des présences renforcées (Samsung, Sony, …)
  • des absences à noter (Microsoft, Blackberry, et bien sûr Apple)
  • des discrétions (assumées ?) : Google/Android, Motorola, …
  • l’arrivée de nouvelles plateformes (Mozilla OS, Ubuntu Mobile, …)

Un nouveau lieu 

Pour ceux qui ont déjà connu les années précédentes du MWC à Barcelone, le lieu du salon a changé cette année, passant du Fira Montjuic vers le plus classique Fira Gran Via.

Cela permet 2 fois + de superficie et plein d’autres arguments résumés sur cette page.

On perd le côté pittoresque de Barcelone avec les fontaines, les bâtiments stylés, les escaliers intégrés dans le décor du Fira Montjuic. Au Fira Gran Via, on se retrouve dans un parc d’exposition classique, où les halls se succèdent avec au centre l’équivalent d’un grand terminal d’aéroport pour naviguer entre halls.

Les transports en commun sont moins agréables pour y venir du centre ville. On a le droit de gouter à leur équivalent de RER en plus du métro.

Au final, c’est sûrement plus pratique pour les organisateurs, exposants, et visiteurs, mais ça perd le charme de Barcelone (mais j’admets que ce n’est pas ce qu’on vient chercher sur le salon).

Barcelone se fait appeler désormais la Mobile World Capitale ™, pour probablement capitaliser sur leur succès d’il y a quelques mois à conserver le salon MWC pendant encore quelques années.

Constructeurs/Terminaux

Plusieurs constructeurs continuent leurs stratégies de fragmentation. Il y est parfois assez complexe de comprendre la gamme étendue de terminaux (de toute taille, avec des fonctionnalités différentes, parfois infimes, …).

Ce qui m’a marqué également, c’est le nombre incalculable de tailles d’écrans des terminaux. L’an passé, Samsung innovait en sortant le premier Galaxy Note (avec stylet et taille d’écran particulière). Cette année, il n’est quasi plus possible de ne pas trouver sa taille d’écran rêvée.

Sur les stands

Samsung

Cela reste le stand qui m’a le plus impressionné. J’ai l’impression que Samsung a doublé sa superficie sur le salon (bien qu’il était déjà très imposant). Samsung reflète l’image d’avoir une gamme de produits mobiles énormes et le succès qui va avec.

Une grande place des terminaux en exposition était consacrée au Galaxy Note 8’’.  Un écran particulier (entre le Nexus 7 et une tablette 9’’), une super finition (à la S3), un stylet et un OS Android boosté des fonctions propres à Samsung bien fini. Autant je suivais Apple dans son souhait de faire oublier l’écriture et le stylet, mais j’ai été presque séduit par une tablette de cette taille avec un stylet. Un parfait bloc-notes pour prendre des notes, faire des schémas, sans l’encombrement d’une tablette 10’’ mais avec plus de confort qu’un Galaxy Note.

Sinon tous les autres terminaux étaient surement là. À noter que le Galaxy S3 a reçu l’award officiel du MWC pour le meilleur smartphone (c’était prévisible). C’est la 2ème année de suite que Samsung remporte cet award.

Dans les démos Samsung, leurs positionnements des produits ou technologies étaient impressionnants. Quelques exemples de démos/annonces :

  • des démos des produits tablettes/smartphones dans la santé (HealthCare)
  • des démo  collaboratives ou plusieurs tablettes connectées entre elles en wifi partagent et éditent, avec leurs stylets par exemple, le même écran/dessin (mis en exemple pour l’éducation). Cela fonctionne évidemment très bien et cela donne des idées.
  • des annonces appuyées sur Knox (technologie permettant a priori d’isoler sur le même terminal des données Pro/Perso en partageant le terminal mais sans risque de problème d’étanchéités entre les 2 mondes).

Huawei

En face de Samsung, Huawei a aussi doublé son stand de superficie. Leur gamme est également bien complète avec des tablettes de taille intermédiaire (Ascend Mate) et une finition de plus en plus aboutie de leurs terminaux.

Des démos technologiques, en particulier sur le décodage sur tablette Huawei de H.265, permettent (par rapport au standard actuel H.264), de soit-disant, significativement améliorer la qualité vidéo. Les chiffres sont bluffants mais je trouve que ça ramait sur la tablette.

Sony

Sony ne m’avait pas convaincu l’an passé. Des smartphones peu aboutis par rapport à la concurrence avec une gamme peu lisible (à mon sens).

Cette année, c’est tout autre : Xperia Z (smartphone) et Xperia Tablet Z, sont des produits que j’estime digne de Sony. Ils le disent aussi.

« The best of Sony in a smartphone/tablet »

Sony met en avant sa forte technologie :

–       Qualités des écrans, avec même une loupe pour comparer soi-même les écrans des devices Sony par rapport au sien).

–       Qualités du son

Et tous ces produits intègrent tout l’écosystème Sony (Walkman, Vidéo, Playstation Mobile). La panoplie d’accessoires Sony autour en font vraiment une belle finition de bout en bout de leur gamme.

Leurs Xperia Z (smartphones et tablettes) ont reçu tout une gamme de prix (au CES, au MWC : meilleure tablette, …) et ils l’affichent.

   

La montre SmartWatch permet de tout commander, appeler, prendre des photos à distance sur son smartphone en voyant l’image sur sa montre… Même si je ne suis pas convaincu du succès grand public de cette montre, elle existe, est bien finie et complète à merveille la collection Sony.

 

Nokia

Sur un stand que j’estime plus petit que l’an passé, Nokia ne proposait pas de nouveaux produits transcendants (ils complétaient leur gamme). La gamme est bien présentée et simple (les hauts de gamme en Windows Phone 8 et des téléphones d’entrée de gamme avec leur OS). Les ¾ de leur stand étaient un espace de restauration/meeting bien fréquenté et agréable.

HTC

Fujitsu

Une approche particulière (et différenciante) pour Fujitsu qui présentait le Stylistic : téléphone android pour seniors. La grande différence (en plus de l’UI plus basique) est le Touch&Confirm qui doit répondre à un potentiel malaise des seniors avec le tactile. Une vraie différentiation… À venir chez Orange cette année d’après Fujitsu.

Nvidia

Comme à son habitude, des jeux et démos en 3D, toujours de plus en plus complets, sur tout type de devices mobiles étaient présentés. À noter cette fameuse console « Project Shield » (pas en essai libre) qui a été primée au MWC .

Motorola

Contrairement à l’an passé, le stand de Motorola ne présentait pas de mobiles. Serait-ce lié à la stratégie de Google depuis leur rachat et la rumeur d’un futur « pur » Google Phone ? L’avenir nous le dira.

NEC

NEC présentait la thinnest tablet of the world (bien finie, antenne pour la TV Mobile Broadcast mais visant le marché japonais seulement)

 

Plateformes 

Android

Android était évidemment la plateforme la plus représentée mais pas de stand Google Android cette année. Donc rien vu de particulier sur ce sujet.

Windows Phone 8

Après Android, c’était la seconde plateforme la plus mise en avant sur le salon. Mais il faut noter que c’est tout de même Nokia qui occupe la place (au risque pour l’OS de finir par n’être distribué que par un constructeur ?)

Apple

Absence d’Apple (classique, ils ne sont jamais là et ne le seront jamais a priori), bien que ce soit encore les terminaux les plus représentés dans les mains des visiteurs…

BlackBerry

Absence de BlackBerry (ex RIM).  Cela est + surprenant. Ils investissent plus en dehors du salon, exemple avec le lancement le mois dernier de leur plateforme BB10 ). Cela est probablement plus intéressant économiquement pour éviter d’être noyé dans la masse des annonces lors du MWC. Mais peut-on snober le MWC 2013 si l’on veut inverser la tendance des dernières années avec le BB10 ? L’avenir nous le dira.

Nouvelles plateformes

HTML5 everywhere

La prépondérance d’iOS et Android sur les applications mobiles poussent naturellement à une solution où la plupart des autres plateformes (ou des sociétés proposant des technologies sur plusieurs plateformes comme Intel) à pousser HTML5. HTML5 est là et sera bien présent, c’est logique. De là à remplacer à court ou moyen terme les technologies natives encouragées par les constructeurs et leurs avantages (vitesse, intégration, …) plébiscitées souvent par les utilisateurs, c’est un autre débat dans un monde qui évolue très vite.

Mozilla / Firefox OS 

Contrairement à l’an passé où Mozilla avait un tout petit stand caché, là ils avaient mis les moyens et avaient des prototypes de terminaux (ZTE principalement) basés sur leur nouvel OS. Un intervenant de Mozilla à WIPJam a clairement laissé entendre qu’ils n’avaient pas pour objectif de concurrencer les smartphones haut de gamme (iOS, Windows Phone, Android…), mais plutôt de se positionner sur les entrées de gamme en commençant par les marchés émergents (Amérique Latine) pour remplacer les téléphones Symbian par exemple.

Ubuntu Mobile

Ubuntu présentait également leur OS sur smartphones et tablettes. Je n’ai pas perçu clairement leur stratégie.

Tizen

J’ai du passer à côté, car je n’ai pas eu l’opportunité de voir des mobiles Tizen sur les stands. Mais cela devait être présent.

Developer Zone / App Planet

Au bout du MWC (proche du hall 8.1), se tenait dans l’espace des conférences des ateliers et journées pour les développeurs. Jeudi se tenait notamment WIP (Wireless Industry Partnership) Jam (et je remercie au passage WIP pour leur invitation).

WIPJam était une conférence pour les développeurs avec des sponsors et intervenants venant encourager une foule de développeurs à investir du temps et de l’énergie pour adopter leurs APIs et SDKs en tout genre.

À noter :

Paypal ; qui annoncait et présentait leur nouveau terminal de paiement à carte qui peut se connecter par Bluetooth et transformer n’importe quel terminal en POS (point of sale). En livraison au UK cette année. Pas de date encore pour le reste du monde

 

Conclusion

Un MWC au final plus sobre que l’an passé (crise économique oblige ?). Des évolutions majeures rapides (exemple : Samsung)

L’envie et l’ambition de Mobizel d’être présent l’an prochain en passant cette fois de l’autre côté du comptoir pour montrer en 2014 ses innovations mobiles à venir.

 

A bientôt,

 

Yannick

, , , , , , , , , , , ,